· 

Restauration d'une valise L. Vuitton

Toile au pochoir des années 1930

Restauration de valise a chapeau ancienne louis Vuitton trunk paris 1930 très rare collection collector restoration

 

Cette valise à chapeau nous est arrivée en piteux état. 

 

Elle date des années 30.

 

L'humidité l'avait envahie, des champignons et une odeur nauséabonde était emprisonnée dans cette grande valise réputée étanche.

 

Intérieur moisi, extérieur décollé, boursouflé, terni, serrure bloquée dont l'ouverture avait été forcée.

 

Ce fut un réel challenge que de s'attaquer à un bagage dans cet état.

 

boite a chapeau louis vuitton occasion

 

Étape 1 - Serrure Louis Vuitton :

 

La restauration de la serrure, est un vrai travail d'horlogerie et après quelques heures de travail, elle reprend vie, la serrure refonctionne ! Comme tout mécanisme, c'est vraiment magique de redonner vie au mouvement.

toile au pochoir louis vuitton 1930 mark 5

 

Étape 2 - Toile enduite extérieure :

 

La toile extérieure, intégralement craquelée lui donne un relief exceptionnel. 

 

Malgré tout, nous avons fait le choix de la restaurer pour lui donner encore plus de beauté, sans effacer son histoire.

valise suitcase Louis vuitton 1934 toile nettoyé et recollé

 

 

L'ensemble de la toile a dû être décollé, nettoyé et recollé, les laitons polis et la lozine nettoyée.

 
vuitton malle de luxe l’intérieur en toile de lin.

 

Étape 3 - l’intérieur Toile :

 

Restauration à l'ancienne de l’intérieur en toile de lin. Valise équipée d'un petit agencement intérieur très malin qui offre un ou deux étages de rangement. Idéal pour le grand chapeau de Madame ou ses deux chapeaux ou les casquettes de Monsieur.

La tablette réglable est en ruban Vuitton.

 

La valise pouvait servir pour les courses hippiques, le pique-nique, la sortie du dimanche... ou tout simplement pour les croisières transatlantiques.

 

Ce bagage est fin prêt pour reprendre la route, ou se reposer dans un élégant salon.

 

Cette Valise sera vendu aux enchère, dans une salle des ventes à Munich, le prix final dépassa l'estimation du commissaire priseur.