Maison Gainerie Rotival

Alexandre Rotival 1924 gainier parisienne ancienne photos
Alexandre Rotival -1924

Nous ne pouvons parler de gainerie et d'écrin sur mesure sans parler de la Maison Rotival, qui nous a transmis son savoir faire unique au monde.

 

Gainerie Rotival, fondée en 1895.

 

Trois générations de meilleurs ouvriers de France se sont succédées.

Gilbert Rotival 85 ans, acquis dès son enfance le savoir faire d'excellence en observant son père qui lui même avait été formé par son père pour la confection d'articles de voyage dont les écrins pour la haute joaillerie et pour la fabrication de maroquinerie pour les plus grandes maisons de luxe.

Jean Robert Rotival - vers 1929
Jean Robert Rotival - vers 1929

La maison Rotival a collaboré toute sa vie avec ces maisons de prestige qui ont fait rayonner le savoir-faire français aux 4 coins du monde beaucoup de ses maisons on disparu d'autre sont devenue des multinationales aujourd'hui incontournable, tel que Hermes, Goyard, Louis Vuitton, Cartier...  

Gainerie turenne paris 3eme gilbert rotival main
Gilbert Rotival - 2013

Etant le seul à détenir ce savoir si précieux il travailla pendant 20 ans pour Dior avec la créatrice Victoire de Castellabe en bijoux haute joaillerie, plus de 30 ans pour Cartier, mais aussi depuis 1987 avec la maison Jar / Jar's (Joel Arthur Rosenthal) considéré comme le plus grand joaillier de son temps, et avec d'autres joailliers de la place Vendôme.

 

Il collabore également avec Louis Vuitton tout comme son père et son grand père.

 

Cette page vous racontes l'histoire de la maison Rotival, ses collaborations et son histoire incroyable. 

 


Rotival : 3 generations de gainier

Alexandre Rotival

 1864 - 1944

Jean Robert Rotival

1899 - 1988

Gilbert Rotival

Née en 1936



Alexandre Rotival

Née a bordeaux le 1er février 1864, Orphelin de père à 6 ans. Il vient avec sa mère et sa soeur à paris de bordeaux a pied pour chercher du travail et avoir une nouvelle vie. Sans travail sans le sous les premières années furent dure et la petite famille allé a la soupe populaire de l'armé aux lilas.

Sa mère trouve une place de porteuse de pain, dans une boulangerie du quartier, qui lui imposa afin de garder son emploi de mettre ses enfants a l'école libre (école religieuse tenue par des bonne soeurs).

 

Apres un apprentissage chez un ferronnier / forgerons il était de santé trop faible pour manier le marteau a la suite de ça il a pu rentrer chez un "autrichien" grâce a la défaite de la guerre de 1870, comme maroquinier en France "Maison Fuchs". C'était un des première maison de maroquinier en France.

 

Apres son apprentissage de 3 ans, il avait été coupé avec un couteau a paré et pendant 8 jours il a pas pu travailler a l'établi et il faisait les courses et autre tache. A la fin de l'apprentissage le patron de Fuchs, le patron dit a sa 

A la suite de ça, il travailla chez de nouveau patron pour se former, "bruand" et d'autre. 

 

Il fonde sa société en 1895 baptisé : A. Rotival, au début il travail tout seul 7 rue payenne 75003 Paris, puis en 1907 il déménage pour le 64 rue de Turenne 75003 Paris, les eux du succès et il eux jusqu'a 4 employés. 

Etui a cigare, pour la maison Isakoff très réputé a l'époque  

Louis Vuitton, Hermes était également des clients. Et des clients particulier 

 

Il passe le concours le coucours de meilleur ouvrier de france a l'âge de 61 ans, en 1925. C'était la 1er année du concours MOF.

 

il pose plein de modele, breveté ses idée, très ingénieux. il était très social et avait donné a ses employés 8 jours de vacance et ses confrères le traité de fou pour cette raison. 

 

On lui doit les créations : 

La pomponettes

 


Jean Robert Rotival

Fils d'Alexandre, très bon a l'école il ne se detinait pas a suivre le chemin de son père 


Gilbert Rotival

De retour de la guerre d'Algérie, il